le secteur sauvegardé et le psmv

le contexte

Qu’est-ce qu’un PSMV ?

Pour mieux protéger son patrimoine et pour accompagner l’évolution du centre-ville, Nantes révise son Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV).

100 Secteurs sauvegardés en France



Les Secteurs sauvegardés ont été institués par la loi Malraux de 1962. Ils ont un double objectif :

  • Patrimonial : étendre le champ de la protection des monuments aux ensembles urbains.
  • Urbain : offrir une alternative à la rénovation radicale des centres anciens.

Plus d’une centaine de Secteurs sauvegardés existent en France, dont près de 80 disposent d’un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur.

Le Secteur sauvegardé de Nantes



A Nantes, le Secteur sauvegardé a été créé en 1972. De Richebourg à la place du Sanitat, il couvre l’ensemble du centre-ville et son activité commerciale. Il inclut le quartier Decré, les places Royale et Graslin et la rue du Calvaire. Son périmètre de 126 hectares, l’un des plus grands de France, concerne un large pan de l’histoire urbaine, du cœur médiéval aux grands ordonnancements à l’ouest (Graslin-Royale-Cambronne puis place du Sanitat) et à l’est (cours St-Pierre / St-André). Le Secteur sauvegardé compte aujourd’hui un peu plus de 10 000 logements et plus de 17 000 habitants.

Le PSMV, un document d’urbanisme
pour le centre historique



Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) est le document d’urbanisme qui s’applique sur le périmètre d’un Secteur sauvegardé. Le Plan Local d’urbanisme (PLU) s’applique sur le reste du territoire. Le PSMV définit les éléments patrimoniaux à préserver et les conditions d’évolution des secteurs ou immeubles non patrimoniaux. Le PSMV doit être compatible avec les principaux documents de planification comme le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) actuel et futur, le Programme Local de l’Habitat (PLH), le Plan de Déplacements Urbains (PDU).

Il fait l’objet d’une étroite collaboration entre l’Etat, représenté par la DRAC, et les collectivités territoriales (Nantes Métropole et Ville de Nantes).

L’agence d’architectes-urbanistes nantais AUP (Architecture Urbanisme Patrimoine) a été mandatée pour conduire l’étude de révision du PSMV.

Le dossier du PSMV,
un document précis et exhaustif



Le PSMV est le seul document d’urbanisme qui permet de protéger l’intérieur des immeubles. Il définit une prescription à la parcelle, détaillant à la fois les bâtiments et les espaces libres. Le PSMV s’appuie sur un diagnostic complet, notamment un volet patrimonial très détaillé. Le PSMV se compose d’un rapport de présentation, d’un document graphique et d’un règlement.

Le PSMV nantais en révision

Les études pour la mise en œuvre du premier PSMV ont été menées par Robert Joly, architecte-urbaniste, et son équipe.

Le PSMV nantais a été approuvé en 1983. Il a été révisé en 1993 (révision approuvée en 1998) notamment pour la construction du parking souterrain sous le cours St-André. Le document a été modifié en juin 2009, en particulier pour renforcer l’attractivité commerciale du centre-ville.

Il est aujourd’hui en cours de révision pour :

  • Réévaluer les objectifs de protection du patrimoine, notamment celui des XIXe et XXe siècles.
  • Reconsidérer le document d’urbanisme au regard de l’évolution des fonctions urbaines (activités économiques, commerce, habitat,…) et des espaces publics.
  • Intégrer la notion de ville durable à travers une approche environnementale spécifique.

Cette révision s’appuie sur un diagnostic complet à la fois patrimonial, fonctionnel et environnemental. Nantes et Nantes Métropole ont délibéré sur la mise en révision du PSMV dans la continuité du projet centre-ville.

A noter : l’attention au patrimoine ne se limite pas au Secteur sauvegardé. Elle prend aussi en compte à travers le PLU des édifices situés à proximité, tels le Musée des Beaux Arts, le lycée Clémenceau ou la place Aristide-Briand par exemple.